En Catalogne, la lutte armée n’a pas trouvé ses héritiers

En Catalogne, la ten­sion ne cesse de mon­ter entre les indé­pen­dan­tistes et le pou­voir de Madrid. Les vété­rans de la lutte armée observent le rap­port de force mais n’ont pas pré­pa­ré de relève après avoir enter­ré les armes il y a deux décen­nies.

Sardane, danser son identité

La sar­dane est une danse tra­di­tion­nelle cata­lane. Pratiquée depuis plus d’un siècle, elle a long­temps été un vec­teur de convic­tions indé­pen­dan­tistes. Tandis que le débat sur la sou­ve­rai­ne­té de la région bat son plein, elle n’est plus un outil de contes­ta­tion mais demeure un mar­queur iden­ti­taire.

Le « champagne » catalan pétille malgré la crise

Dans la val­lée du Penedès, à une heure de Barcelone, les petits pro­duc­teurs de cava, le « cham­pagne » cata­lan, ne sont pas inquiets pour l’avenir. Indépendance ou non, ils conti­nue­ront d’écouler leurs bulles à l’international. L’instabilité poli­tique en Catalogne inquiète néan­moins les deux colosses du mar­ché.

« Lisez des livres en catalan ! » : le combat des éditeurs barcelonais

Dans l’ombre de la lit­té­ra­ture espa­gnole, les publi­ca­tions en cata­lan peinent à trou­ver leur public. Conscient des limites de son mar­ché, le monde du livre bar­ce­lo­nais diver­si­fie son offre pour que la popu­la­tion régio­nale lise davan­tage en cata­lan et délaisse les ouvrages en cas­tillan.

En Catalogne, des citoyens indépendantistes dans le viseur de la justice

Ils pen­saient s’engager paci­fi­que­ment pour l’indépendance de la Catalogne. Ils se retrouvent devant la jus­tice espa­gnole. Pour les citoyens ordi­naires, ces retom­bées judi­ciaires ont eu l’effet d’un véri­table coup de ton­nerre. Les élus locaux, eux, sont moins sur­pris. Tous mili­tants, ils nous livrent leur récit et évoquent les réper­cus­sions sur leur quo­ti­dien.

Vila‐roja, rebelle espagnole en fief catalan

A Vila‐roja, petit quar­tier de l’est de Gérone, la popu­la­tion a déci­dé de se reven­di­quer ter­ri­toire espa­gnol, suite à la décla­ra­tion d’indépendance de la Catalogne du 27 octobre 2017. Une manière pour les habi­tants de faire res­pec­ter leur iden­ti­té espa­gnole dans l’une des villes les plus indé­pen­dan­tistes de la région.

Les associations indépendantistes à bout de nerfs

Violences poli­cières, arres­ta­tions, refus de dia­lo­guer… Les asso­cia­tions indé­pen­dan­tistes cata­lanes ne cessent de dénon­cer la « répres­sion »  de Madrid. Entre abat­te­ment et révolte, le monde asso­cia­tif tente de pour­suivre sa bataille.

Comment le gouvernement catalan marginalise l’usage de l’espagnol

Depuis 2005, il est pos­sible de rece­voir une amende pour avoir refu­sé de par­ler cata­lan en Catalogne. Dénonciations ano­nymes, pres­sions poli­tiques, la Généralitat semble avoir pris toutes les dis­po­si­tions néces­saires pour faire recu­ler l’usage de l’espagnol dans la région.

Pêcheurs catalans contre Madrid, l’histoire d’un « Gambasgate »

À 100 km au sud de la fron­tière fran­çaise, dans le port de la petite ville côtière de Palamós, les vel­léi­tés indé­pen­dan­tistes ont aus­si gagné les pêcheurs de gam­bas. Ils espèrent pro­fi­ter des ten­sions poli­tiques que connaît la Catalogne pour prendre la main sur leur acti­vi­té.

Miquel Sellarès, le premier policier de Barcelone

Indépendantiste et cata­la­niste, le fon­da­teur des Mossos modernes, la police cata­lane post‐Franco, est un Barcelonais pur‐sang qui vibre au son de l’hymne cata­lan depuis son plus jeune âge. Rencontre avec Miquel Sellarès.

La Catalogne déjà indépendante… dans son musée d’histoire

Au Musée d’histoire de la Catalogne, à Barcelone, la com­mu­nau­té auto­nome est pré­sen­tée comme une nation et même un Etat à part entière. Loin d’être ano­dine, cette ambi­guï­té séman­tique est direc­te­ment liée aux reven­di­ca­tions indé­pen­dan­tistes.

Les martyrs catalans font de la résistance

De la fête natio­nale aux héros de la résis­tance anti‐franquiste, les sym­boles de la mémoire col­lec­tive cata­lane s’apparentent à ceux d’un peuple mar­tyr. Ils sont exploi­tés aujourd’hui par les indé­pen­dan­tistes pour entre­te­nir une forme de vic­ti­mi­sa­tion, nour­rie des sou­ve­nirs contem­po­rains du fran­quisme.