Littérature catalane : une constellation en quête d’existence

Foisonnante, mili­tant dans sa majo­ri­té pour l’indépendantisme et dotée de ses propres ins­ti­tu­tions, la lit­té­ra­ture cata­lane se veut le fer de lance de l’identité. De quoi pal­lier le manque de repré­sen­ta­tion natio­nale qu’elle dénonce.

L’éducation en catalan fragilisée par la crise

En Catalogne, depuis 1983, l’enseignement est dis­pen­sé en cata­lan. Mais ce modèle lin­guis­tique, lar­ge­ment accep­té jusqu’au début de la crise, est aujourd’hui remis en cause par l’Etat cen­tral qui accuse les écoles de négli­ger l’espagnol.

Catalogne : une crise, deux langues pour l’alimenter

En Catalogne, le cata­lan et le cas­tillan sont les deux langues offi­cielles et uti­li­sées dans la vie sociale. Mais le bilin­guisme est mal­me­né par les ten­sions qui tra­versent la socié­té depuis le réfé­ren­dum sur l’indépendance de la région. Plongée dans une famille bilingue, pour qui des situa­tions jusqu’ici banales deviennent plus déli­cates.

« Lisez des livres en catalan ! » : le combat des éditeurs barcelonais

Dans l’ombre de la lit­té­ra­ture espa­gnole, les publi­ca­tions en cata­lan peinent à trou­ver leur public. Conscient des limites de son mar­ché, le monde du livre bar­ce­lo­nais diver­si­fie son offre pour que la popu­la­tion régio­nale lise davan­tage en cata­lan et délaisse les ouvrages en cas­tillan.

Comment le gouvernement catalan marginalise l’usage de l’espagnol

Depuis 2005, il est pos­sible de rece­voir une amende pour avoir refu­sé de par­ler cata­lan en Catalogne. Dénonciations ano­nymes, pres­sions poli­tiques, la Généralitat semble avoir pris toutes les dis­po­si­tions néces­saires pour faire recu­ler l’usage de l’espagnol dans la région.