Autour d’Ada Colau, une majorité divisée

Sur la ques­tion de l’indépendance, la maire de Barcelone s’est tou­jours mon­trée pru­dente, cri­ti­quée de toutes parts. Mais pour les membres de sa majo­ri­té, qui regroupe des “pro” et des “anti”, Ada Colau joue son rôle de média­trice.

Le ni‐ni de la maire de Barcelone divise le corps électoral catalan

Ada Colau, maire de Barcelone depuis 2015, ne s’est posi­tion­née ni pour ni contre l’indépendance de la Catalogne. A l’heure où tout le monde doit choi­sir son camp, ses élec­teurs ne sont pas en accord face à cette posi­tion tiède.