Face à l’indépendantisme catalan, l’extrême-droite espagnole y va Franco

Électoralement mar­gi­nale, l’extrême-droite espa­gnole s’est fait remar­quer au cours des mani­fes­ta­tions de l’automne 2017 en Catalogne. Elle ne reven­dique pas direc­te­ment son atta­che­ment au fran­quisme, mais la droite extrême – pilier de la lutte contre l’indépendance cata­lane – conserve les valeurs de l’époque.

Les martyrs catalans font de la résistance

De la fête natio­nale aux héros de la résis­tance anti‐franquiste, les sym­boles de la mémoire col­lec­tive cata­lane s’apparentent à ceux d’un peuple mar­tyr. Ils sont exploi­tés aujourd’hui par les indé­pen­dan­tistes pour entre­te­nir une forme de vic­ti­mi­sa­tion, nour­rie des sou­ve­nirs contem­po­rains du fran­quisme.